Archives de catégorie : communication de l’État

Macron est-il l’incarnation du mythe de l’entrepreneur politique ?

Cette question vient spontanément à l’esprit quand on observe le président parler et ses soutiens – médias dominants, pros de la politique, leaders d’opinions en tous genre (intellectuel-les, éditorialistes) – parler de lui. Dans un premier temps, je vais essayer de constater si Manu possède bien les caractéristiques de l’entrepreneur, telles que Galluzzo les a définies. Il faudra bien sûr nuancer car un professionnel de la politique n’est pas un agent économique. Dans un second temps, à l’aide d’une pirouette effectuée avec la plus grande agilité, j’aimerais insister sur le fait qu’on s’en fout. Mais, justement, le fait qu’on puisse se poser la question amène d’autres questions, bien plus pertinentes pour l’analyse de l’organisation politique dans une perspective critique.

 

Continuer la lecture de Macron est-il l’incarnation du mythe de l’entrepreneur politique ?

Les limites du monopole de la représentation-incarnation – réflexions sur la communication de l’État

Dans ce billet, je vais expliquer pourquoi l’analyse de la communication politique, qui affiche typiquement le fonctionnement de l’organisation politique, est un bon moyen les mises en cause de cette organisation politique. Les critiques adressées à la communication politique et les difficultés dans lesquelles se trouvent empêtrées les pros de la politique au plus haut niveau trouvent, selon moi, une parfaite démonstration dans les limites de la représentation-incarnation. Autrement dit, la légitimité des pros de la politique du plus haut niveau, à savoir les membres de l’exécutif (président et ministres), à incarner l’État ne rencontre plus du tout la même adhésion et fait l’objet d’une remise en cause que les pros de la politique ne parviennent pas à conjurer. Ce billet sera bâtard par essence, à mi-chemin entre spéculations et données empiriques.

Continuer la lecture de Les limites du monopole de la représentation-incarnation – réflexions sur la communication de l’État

Qu’est-ce que la communication du gouvernement et de la majorité concernant la réforme des retraites nous apprend sur l’organisation politique ?

Pendant ma thèse, je suis parti du postulat qu’une situation de crise mettait en avant les éléments fondateurs, structurants d’une société. La réforme des retraites, sans pour autant être une « situation de crise » à proprement parler, révèle, selon moi, les mêmes éléments. Elle fait ressortir des choses si grossières et si caractéristiques qu’elle est un moment privilégié pour analyser ce qui est au fondement de notre organisation politique. Et à nouveau, la communication politique est une porte d’entrée particulièrement intéressante pour analyser cette organisation. Je vais donc m’interroger sur ce que les activités de communication des ministres et des député-es de la majorité à propos de la réforme de la retraite nous apprennent sur notre « démocratie représentative ».

Continuer la lecture de Qu’est-ce que la communication du gouvernement et de la majorité concernant la réforme des retraites nous apprend sur l’organisation politique ?

Les solutions des citoyen-nes pour améliorer la communication politique

Dans un précédent billet, j’avais indiqué l’importance de respecter les critiques citoyennes de la communication politique. Ce faisant, il est possible de discerner et d’entendre des solutions présentes dans ces critiques. Ce billet s’inscrit dans l’exploration d’une étude que j’ai menée en 2020-2021, à l’aide d’entretien auprès de 50 personnes. Nous allons voir ci-dessous les différentes solutions proposées par ces personnes pour améliorer la communication politique. Ce billet peut alors être lu comme une première phase dans l’élaboration d’une réflexion pour effectivement changer cette communication politique qui pose tant de problèmes – lire le précédent billet pour avoir un aperçu de l’étendu de ces problèmes.

Continuer la lecture de Les solutions des citoyen-nes pour améliorer la communication politique

Qu’est-ce que nous n’aimons pas dans la communication politique ?

Les résultats présentés dans ce billet sont le fruit d’une étude indépendante que j’ai réalisée en 2020-2021. Cette étude a consisté à interroger cinquante citoyen-nes, selon la méthode de l’entretien libre ou non-directif. Les entretiens ont été analysés à l’aide d’une typologie fine, détaillée en différentes catégories et sous-catégories. Une de ces catégories – englobant plusieurs sous-catégories – portait sur les critiques négatives formulées à l’encontre de la communication politique. Je vais donc vous présenter de façon résumée les critiques négatives citoyennes de la communication politique, telles qu’elles apparaissent dans les entretiens et après l’analyse – il existe un manuscrit bien plus détaillé de cette étude, mais transformé en billet de blog d’une centaine de pages, ça le ferait moyen.

Continuer la lecture de Qu’est-ce que nous n’aimons pas dans la communication politique ?

Les meetings et l’illusion démocratique

Pendant la campagne des législatives de cette année (2022), j’ai assisté à un meeting de la NUPES, avec deux candidates de la coalition de partis. Leur prestation et les idées défendues pendant ce meeting ne sont pas pertinentes par rapport aux propos de ce billet. Celui-ci intervient dans une réflexion et une analyse récurrente que, sans doute, beaucoup de personnes formulent ; nous ne vivons pas en démocratie et, selon moi, le meeting en est la parfaite démonstration.

Continuer la lecture de Les meetings et l’illusion démocratique

les mots et les souffrances : violence dans la communication de l’Etat

Les mots décrivent, saisissent la réalité pour la transcrire plus ou moins fidèlement. Certes, il y a des mensonges, des manipulations, des erreurs, des incompréhensions sur des termes (par exemple la démocratie ne peut pas être représentative), mais quand il s’agit de souffrances, psychologiques ou physiques, les mots sont importants pour soulager. Ils font l’objet d’une lutte pour représenter voire défendre au mieux la situation des concerné-es. Et pourtant, ici encore, les représentant-es de l’État peuvent faire preuve d’une violence remarquable et choquante.

Continuer la lecture de les mots et les souffrances : violence dans la communication de l’Etat

La communication, ca va devenir n’importe quoi !

La communication politique, ça va devenir n’importe quoi. Ce constat argumenté et éclairé est sans appel. Il ne laisse même pas le temps de lever la main pour objecter tant il est évident. Expertise cnewsienne à part, je vais dans ce billet essayer d’expliquer pourquoi la communication politique, en témointe de l’évolution de la politique, se dirige très probablement vers un capharnaüm, un bordel comme dirait l’autre, dans lequel il sera de plus en plus difficile de distinguer la promotion, la manipulation, la défense des idées et les égos en quête de querelle et d’attention.

 

Continuer la lecture de La communication, ca va devenir n’importe quoi !

la justiciabilité des activités de communication et autres sanctions : pourquoi bruno le maire devrait etre sanctionné ?

Et s’il devenait impossible de mentir en politique ? Et si mentir n’était plus une norme du discours politicien ? Et si, en mentant, le ou la pro de la politique s’exposait à des sanctions, allant de l’amende à des peines d’inéligibilité jusqu’à la prison ? La justiciabilité du discours politique, et de toutes les activités de communication politique (tweet, diffusion en direct, interview, tract de campagne, etc.), semble être une bonne solution pour éjecter le mensonge du jeu politique (dont la situation est abordée dans un autre billet). Le mensonge est couramment utilisé en politique et il y a tout lieu de croire que les choses ne vont pas évoluer dans un autre sens – comme le démontre l’exemple de Bruno le Maire que nous le verrons ensemble plus loin. Est-ce que la justice pourrait contribuer à cet effort de « moralisation » ou, tout juste, de respect des citoyen-ne-s ? Peut-on sinon imaginer une autre forme de sanction ?

 

Continuer la lecture de la justiciabilité des activités de communication et autres sanctions : pourquoi bruno le maire devrait etre sanctionné ?

Comment communique le président ? Une ébauche de réponse : un mois avec Manu

Comment communique le président de la cinquième république Manu Macron ? Pour le savoir avec une extrême précision, il faudrait analyser tout ce qu’il a dit, écrit, toutes ses interviews, ses discours, ses tweets, ses vidéos youtube et instagram, ses allocutions rituelles lors de sommets divers, d’hommage, etc. Ce n’est pas ce que je vais faire ci-dessous, n’ayant ni le temps, ni les moyens de le faire – même si un bilan de la communication présidentielle devrait être une obligation dans une organisation politique dans laquelle le souverain est censé être le peuple, ne serait-ce que pour déterminer comment le « souverain »-peuple a été traité. Je propose plutôt une ébauche de réponse en analysant un mois de com macroniennes. Continuer la lecture de Comment communique le président ? Une ébauche de réponse : un mois avec Manu

Le problème du conseil en communication : marketing et démocratie

Conseiller en communication n’est sans doute pas une activité si simple que ça. Au-delà des difficultés techniques, ayant trait à n’importe activité professionnelle, des questions d’ordre politique et morale doivent se poser. Peut-on conseiller n’importe quel-le candidat-e ? Ou choisit-on seulement celles et ceux qui correspondent à nos valeurs, nos idées politiques ? Plus encore, parce que je ne tenterai pas de répondre à ces questions, c’est le conseil portant sur la communication qui peut être interrogé sous l’angle politique et moral. C’est ce que je vais aborder rapidement dans ce billet.

Continuer la lecture de Le problème du conseil en communication : marketing et démocratie

Manu sur youtube : propagande ? Mise en scène ? domination politique ?

Le président de la République, Manu Macron, est allé sur youtube pour continuer sa campagne présidentielle auprès des jeunes. Cette activité de com doit s’analyser, même rapidement, pour mieux comprendre les évolutions et la situation de la communication politique et d’État.

Continuer la lecture de Manu sur youtube : propagande ? Mise en scène ? domination politique ?

La communication de façade : une démonstration exemplaire de la part de la secrétaire d’Sarah El Haïry

Il est rare pour un chercheur ou une chercheuse de retrouver un exemple parfait, un exemple typique de ce qu’il ou elle a pu trouver dans ses analyses. Le débat auquel a participé la secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, le 25 avril 2021 sur LCI, a constitué un de ces moments. Sa prestation typique me donnera l’occasion de revenir sur la critique du « c’est que d’la com » ou la communication de façade.

 

Continuer la lecture de La communication de façade : une démonstration exemplaire de la part de la secrétaire d’Sarah El Haïry

La com macronienne ou l’aboutissement des rapports patologiques avec la réalité

Trump nous fait marrer, nous Françaises et Français, à dire n’importe quoi, à prétendre, entre autres, que le covid n’est pas si dangereux, jusqu’à qu’il soit rattrapé par la réalité en étant lui-même contaminé (même si ça ne lui pas tant fait changer d’avis). Pourtant, dans notre cher pays, nous avons une version assez proche, moins farfelue, plus formelle, plus vicieuse aussi, en la personne de Macron. Dans les deux cas, s’impose le constat d’une difficulté à faire face à « la réalité », à construire une réalité cohérente et stable. Voici trois exemples concernant notre président, parmi tant d’autres : il se félicite de la baisse des émissions de gaz à effet de serre, en précisant « c’est au-delà de notre objectif » après avoir baissé lui-même les objectifs1, il indique qu’aucun tri des patients ne se fera, alors même que de nombreux professionnels tire sur la sonnette d’alarme2, et le fameux « ce n’est pas échec, ça n’a pas marché » qu’on ne présente plus. Ces exemples soulignent un point important dans la communication macronienne que je vais discuter plus bas ; un rapport pathologique avec la réalité.

Continuer la lecture de La com macronienne ou l’aboutissement des rapports patologiques avec la réalité

Jean Castex sur Twitch : échec de la démocratie directe en direct chez Samuel Etienne

Il n’aura échappé qu’à peu de gens la présence accrue des pros de la politique sur les réseaux sociaux numériques ces dernières années. Ce billet est une analyse à la volée de l’interview de Jean Castex (JC), donnée sur la chaîne Twitch du journaliste Samuel Etienne (SE). Bien entendu, ce n’est pas une analyse qui a la rigueur d’un authentique travail scientifique et vous y trouverez des commentaires politiques.

Continuer la lecture de Jean Castex sur Twitch : échec de la démocratie directe en direct chez Samuel Etienne