La propagande présidentielle pendant les élections européennes : le clip « Renaissance européenne »

N’importe quel citoyen qui a vu le clip de LREM (La République En Marche) pour les élections européennes a dû être frappé par la violence de celui-ci. Non pas tellement parce qu’il comporte des images effectivement violentes, mais parce qu’il est une tentative explicite de manipulation et de coercition. Nous verrons donc dans ce billet que la propagande, bien loin d’avoir disparu de nos « démocraties » représentatives, en est devenue que plus pernicieuse ; avec le clip de LREM elle fait un retour plus éclatant sur scène sans jamais l’avoir quitté.

Continuer la lecture de La propagande présidentielle pendant les élections européennes : le clip « Renaissance européenne »

Les secrets de polichinelle de l’encadrement de thèse

Au début de mon doctorat, j’avais l’impression que l’encadrement de thèse faisait l’objet d’une omerta dans le milieu, à la façon de ces choses que tous les mafieux connaissent, mais que tous préfèrent taire par crainte ou intérêt. En réalité, il apparaît bien que les difficultés et les mauvaises pratiques des encadrants et encadrantes sont des secrets de polichinelle, tant tout le monde (autres profs, doctorants, étudiants, personnels administratifs) s’épanche avec vigueur sur le sujet quand on se trouve dans une situation de confiance. Ce billet est là pour faussement dévoiler – puisque tout le monde le sait – ces soi-disant secrets démontrant que l’encadrement de thèse devrait subir une refonte en profondeur, tout comme la recherche en général. Ils témoignent en effet de dysfonctionnements graves dans la Science. Loin de l’image véhiculée en master, pour attirer les candidats, où le doctorat est décrit comme un temple dédié à la réflexion, où la Raison est le facteur principal d’avancée des neurones, où la thèse est une expérience unique et gratifiante durant laquelle le doctorant sera bien accompagné, l’encadrement est dans les faits souvent le lieu où s’exprime un chantage à la signature, où l’on joue les petites mains, où l’on bénéficiera peut-être des faveurs des maîtres, où l’on subit les querelles d’Église, où l’on se rend compte que les directeurs et directrices n’ont jamais été formés pour cela, où ceux-ci peuvent très bien disparaître du jour au lendemain ou nous confier à qui veut bien en cas de problème, où, tout simplement, on comprend qu’aujourd’hui, il est presque impossible pour un être humain d’encadrer convenablement son thésard.

Continuer la lecture de Les secrets de polichinelle de l’encadrement de thèse

Pourquoi les gangsta rappeurs américains sont plus intelligents que Macron et consort ?

Macron, pur produit d’un libéralisme violent en guerre contre tout ce qui pourrait baisser les revenus d’une petite caste élitiste, est bête ; je répète, Macron est bête. Ou alors il s’agit d’un idéologue tout à fait conscient de ce qu’il dit et défend une vision particulière du monde – où l’ordre social doit être dévoué au dégagement de bénéfices pour les « winners ». En face, nous avons des gangsta rappeurs américains, pas réputés pour leur capacité de réflexion ou d’ouverture d’esprit ; ce sont des personnes arrogantes, hautaines et revendiquant comme une fierté la violence qu’elles infligent au quotidien (envers leurs adversaires, les femmes, la police, etc.). Et pourtant, quand on sort de cette lecture focalisée, il apparaît comme une évidence que les gangsta rappeurs américains sont plus intelligents que les néo-libéraux macroniens.

Continuer la lecture de Pourquoi les gangsta rappeurs américains sont plus intelligents que Macron et consort ?