Pourquoi faut-il arrêter de confondre Europe et Union européenne ?

De façon courante, dans les discours de professionnels de la politique, de journaliste, de chercheurs, d’intellectuels, et autres, la confusion est faite entre Europe et Union européenne (UE). Même ceux qui se lèvent contre l’institution européenne commettent parfois cette faute. Et c’est une faute car elle entraîne le mélange entre une réalité politique et une réalité géographique et historique qui, consciemment ou pas, participe à la défense de l’UE en tant qu’institution naturelle. Brièvement nous évoquerons ces trois réalités en insistant sur la différence entre Europe et UE.

Continuer la lecture de Pourquoi faut-il arrêter de confondre Europe et Union européenne ?

Face aux blocages de la thèse : quelques solutions

Face aux blocages qui surviennent pendant la gestation d’une thèse, il importe de prendre un moment pour souffler un bon coup, comme cette petit bise en été qui vient rappeler que la météo sait produire autre chose que l’air d’un radiateur de voiture. Ce billet se veut être un petit moment de repos pour les cerveaux essorés par le travail de réflexion, les doigts qui n’en peuvent plus de toucher un clavier qui ne leur apporte plus aucun plaisir.

Continuer la lecture de Face aux blocages de la thèse : quelques solutions

Les positivistes et la vérité : courte réflexion sur l' »affaire (dans l’affaire) EU Disinfolab »

Sur Twitter, l’« affaire Benalla » ne cesse de faire parler ; mieux encore, elle entraîne des affaires dans les affaires. C’est le cas récemment d’EU DisinfoLab, un cabinet, un laboratoire, qui a mené une enquête sur les tweets et retweets autour de l’« affaire Benalla » et est arrivé à la conclusion, aussi surprenante qu’une happy end dans un Disney, que ce sont les russophiles qui ont propagé des rumeurs sur Macron et Benalla. On ne parlera pas dans ce billet du rôle « tête de turc » joué par les Russes récemment mais plutôt du lien entre une pensée du monde et de la recherche et l’établissement de la vérité.

Continuer la lecture de Les positivistes et la vérité : courte réflexion sur l’ »affaire (dans l’affaire) EU Disinfolab »

4 – Quelques conseils sur l’écriture de la thèse

L’écriture est l’étape de montagne de la thèse ; il faut y aller bien préparé, bien équipé, bien motivé et ne pas avoir peur des efforts à fournir si l’on veut porter ce magnifique maillot blanc à pois rouges. Dans un précédent billet, j’avais donné quelques conseils pour aider à traverser le « giro », la « vuelta », le « tour » de la thèse et c’est volontairement que j’avais mis de côté l’écriture, tant elle mérite un billet à elle seule. En réalité, l’écriture est plus qu’une étape, ce terme donnant l’idée d’un déroulé mécanique, alors que la thèse est organique à souhait, elle bouge, elle souffre, elle respire. Autrement dit, la « phase » de l’écriture est remplie d’autant d’hésitation, d’allers-retours, de satisfaction, de désespoir, de dispute et de réconciliation (avec son objet), qu’un couple cherchant le prénom idéal de leur premier chien, avant de se diriger vers un « top 10 » pour y trouver de l’inspiration. Ci-dessous donc, on trouvera de quoi finir au sommet en vie et appeler, avec joie, sa boule de poils préférée.

Avant de poursuivre, il faut garder en tête que les techniques présentées ci-dessous n’ont rien d’universelles. Elles sont tirées de mon expérience personnelle ainsi que celle d’autres doctorants avec qui j’ai pu discuter de la question. À vous de les utiliser selon vos préférences et surtout de les arranger à votre sauce car, même s’il n’y a pas de recette miracle, cela ne signifie pas que l’on ne peut pas bien manger.

Continuer la lecture de 4 – Quelques conseils sur l’écriture de la thèse

3 – Quelques conseils (indispensables) concernant la thèse

Les bons conseils de grand-mère ou de grand-père pour faire de la « bonne recherche » existent et il n’est pas rare de se transformer en « bon père l’Expérience » une fois que l’on a fini une tâche sur laquelle les autres sont en train de passer leurs calories. Je respecte cette tradition et soumet à la populace quatre conseils que j’aurais aimé avoir avant de commencer ou même, et surtout, avant de finir et m’exclamer, en me frappant le front, « mais c’est ça qu’j’aurais dû faire !! ». Ces conseils ne sont en aucun cas les quatre commandements vers la réussite et le salut de l’âne ; je ne garantis pas que vous ne porterez pas de bonnet en les suivant à la lettre car, au final, l’exercice de la thèse demeure un exercice en solitaire et chacun a ses petites ficelles, en accord avec sa personnalité. En ce qui concerne l’écriture, je rédigerai un billet à part entière car c’est un trop gros morceau pour être cuisiné ici.

Nota bene : pour rendre la lecture de ce billet plus fluide, plus vivante, sans pédantisme pour le dire crûment, les auteurs et discussions théoriques sont envoyés en note de bas de page.

Continuer la lecture de 3 – Quelques conseils (indispensables) concernant la thèse